NISSAN BLUEBIRD
Bienvenue dans cette section « Commande particulière » qui représente un grand moment dans notre histoire ! Découvrez le savoir-faire d’AP Workshop ! N’hésitez pas à cliquer sur les photos pour les agrandir.
ÉTAPE 6 : MODIFICATION DE L’HABITACLE
Maintenant vêtue de sa nouvelle tenue de soirée, nous pouvions nous attaquer à la suite. Souvenez-vous que l’étape 4 consistait à mettre le volant à droite… mais tout l’intérieur de l’auto devait aussi être converti ! Même si à partir d’ici, le projet était déjà bien avancé, nous avions encore beaucoup de travail. Pas question de se reposer sur nos lauriers : nous avons un délai à respecter ! Attaquons-nous aux plastiques de l’habitacle. Voici à quoi ressemblaient les pièces… avec la conduite à gauche.
Bien entendu, nous n’avons pas réussi à trouver un habitacle entier d’une Nissan Bluebird de 1984 avec la conduite à droite. Nous avons donc du, une nouvelle fois, ressortir le laser afin de découper les pièces et les adapter sur-mesure ! Aucune pièce n’a été épargnée. Voici le résultat pour la conversion à droite (et le réassemblage à blanc).
Évidemment, il n’y avait pas que cela à « convertir ». La casquette de tableau de bord, la console centrale, l’aération… tout devait y passer !
Une fois les plastiques terminés, n’oublions pas de remonter le support principal en acier sur lequel ils vont être remontés ! Notez l’inclinaison du support du compteur, orienté spécifiquement… pour la conduite à gauche (quatrième photo ci- dessous). Nous voici cofrontés à un nouveau défi de taille dans ce projet ! Nous avons donc réalisé un montage sur- mesure afin que celui-ci tienne parfaitement et tombe pile au bon endroit. Il serait inenvisageable qu’il soit de travers avec le volant décentré !
Une fois cette partie finie, nous reposions le volant et les sièges afin de pouvoir régler le poste de conduite. Il fallait que tout paraisse naturel, comme si l’auto était vraiment sortie d’usine avec la conduite à droite !
Faisons une petite pause dans cette conversion à droite : attaquons-nous au faisceau ! Nous l’avions entièrement retiré à l’étape 2 afin d’alléger l’auto, car il était superflu. Toutefois, notre client souhaitait que les phares puissent s’allumer, les ampoules de frein également, ainsi que les clignotants. Après recherches, nous avons donc remonté uniquement le faisceau nécessaire… c’est ce qui s’appelle un casse-tête chinois !
Fini la rigolade, revenons à nos moutons : l’habitacle ! Il était temps de commencer à tout remonter, des supports en acier aux plastiques. Tableau de bord, console centrale… tout est remis, petit à petit. Nous en sommes quasiment à l’étape finale, l’intérieur reprend doucement vie.
Une fois les grosses pièces reposées, n’oublions pas les plus petites : commodos, poste de radio, commande de ventilation, boutons derrière le volant… avant de finir par les derniers petits caches pour une finition parfaite : les enjoliveurs du tableau de bord. Une fois ceci fait, nous pouvions enfin remonter définitivement le volant, ainsi que le levier de vitesse avec son pommeau.
Pour terminer, il nous fallait réaliser la dernière grosse pièce du tableau de bord en fibre. En effet, l’habitacle d’origine a subi tellement de découpes qu’il nous a été absolument impossible de conserver cette partie. Notez toutefois qu’il s’agit de la seule et unique pièce que nous n’avons pas pu réutiliser : aucune pièce supplémentaire n’a été rachetée entre temps pour la reconstruction de cet habitacle !
PAGE PRÉCÉDENTE PAGE SUIVANTE Design : © 2017-2018-2019, Sonick. Tous droits réservés.